Monday, September 7, 2015 commentaires

Together for Gold !

Author

Petit rappel pour commencer : chez McDonald’s Suisse « Together for Gold » est un programme mis en place depuis avril 2015 avec la Fondation Aide Sportive Suisse pour apporter un soutien concret – financier et « moral » – à des jeunes athlètes afin qu’ils puissent réaliser leurs ambitions.

Bref, nous voulons accompagner ces graines de champions au sommet.

Six mois après, le premier bilan est « WAOW ! » ! Le moindre qu’on puisse dire c’est que le terme « Together for Gold » (en français : « ensemble nous allons décrocher de l’or ») n’est pas usurpé. Que ce soit au niveau suisse et même européen, les jeunes ont brillé ! Ci-dessus (de g. à d.) les sourires éclatants d’Alexis Mégevand, champion suisse de Laser Radial (voile), Michelle Heimberg, médaillée de bronze aux Championnats d’Europe junior de plongeon, Neal Woenhard, champion suisse (match-Play) de golf, Léna Mettraux, médaillée d'argent en VTT au Grand Raid, Joshua Meier, médaillé d’or en aviron aux Championnats d’Europe junior, Yasmin Giger, médaillée d’argent aux 400 mètres au festival olympique de la jeunesse, Vladya Reverdin qui a remporté le Generation Team Trophy en saut d’obstacles ou encore Moritz Boll, 1er en snowboard au Big Air St.Moritz (U15). Et cette liste n’est de loin pas exhaustive !

Dans les faits, chaque restaurant a pu choisir « son sportif ». Si le critère important pour les uns était la proximité géographique (est-ce que l’athlète et sa famille habitent tout près du restaurant), pour les autres l’affinité fût le facteur déterminant (est-ce que quelqu’un du restaurant fait tel ou tel sport ? ou est simplement particulièrement fan d’une discipline ?). Le restaurant a ainsi pu choisir dans un « panier » d’environ 500 sportifs auprès de l’Aide Sportive Suisse.

Et maintenant, quel rapport avec le hamburger me direz-vous ? Du côté des restaurants d’abord : il est beaucoup plus gratifiant d’aider concrètement quelqu’un qui nous est proche, de savoir à quoi est utilisé l’argent « offert » plutôt que de verser une contribution dans un pot commun central. Et du côté des jeunes ensuite : malgré les vœux de certains qui rêvaient de pouvoir enfin manger des hamburgers voire des Sundae à l’oeil, c’est surtout une première expérience avec le monde professionnel du parrainage et du sponsoring qui leur est offerte. Car savoir gérer son image est un apprentissage primordial pour ces futurs champions.

En bon français on appelle ça une situation « win-win ».