AppleApple DeutschlandAppleApple FrançaisAppleApple ItalianoCeleriacCeleriac IconCloseClose IconCrustaneansCrustaneans IconDownDown IconEggsEggs IconFacebookFacebook IconFishFish IconGlutenGluten IconGoogle PlayGoogle Play DeutschlandGoogle PlayGoogle Play FrançaisGoogle PlayGoogle Play ItalianoInstagramInstagram IconLactoseLactose IconLinkLink IconLoginLogin IconLookLook IconLoveLove IconLupinesLupines IconMcDonaldsMcDonalds IconMenuMenu IconMolluscsMolluscs IconMustardMustard IconNutsNuts IconPDFPDF IconPDFPeanutsPeanuts IconPinterestPinterest IconRouteRoute IconSearchSearch IconSesameSesame IconSnapchatSnapchat IconSoyaSoya IconStoreStore IconSulphiteSulphite IconTagTag IconTumblrTumblr IconTwitterTwitter IconYouTubeYouTube Icon

L’engagement de McDonald’s Suisse pour le bien-être des poulets est un succès

Depuis son ouverture il y a 40 ans, McDonald’s Suisse mise sur une politique d’achat nationale et acquiert plus de 80% de ses ingrédients auprès de fournisseurs locaux. Au niveau des ingrédients venant de l’étranger, l’entreprise veille aussi au respect de normes de qualité élevées. Tel est le cas du blanc de poulet qui ne peut être couvert par le marché local. Il y a cinq ans, McDonald’s Suisse a donc lancé un projet pilote en France visant à produire de la viande de poulet selon les normes suisses de protection des animaux. Aujourd’hui, la viande est issue d’élevage respectant les normes strictes appliquées en Suisse sur le plan de la détention, de l’alimentation, de la densité d’élevage et de la lumière du jour.

«Nos hôtes et nous-mêmes accordons une grande importance au bien-être animal. Il y a cinq ans, nous nous sommes mis en quête de solutions pour proposer, en dépit d’une production suisse insuffisante, du blanc de poulet respectant les normes suisses de protection des animaux», explique Rainer Rufer, Head of Department Supply Chain chez McDonald’s Suisse. McDonald’s a développé et mis en œuvre ce projet pilote avec son fournisseur suisse, la société Ospelt, qui fabrique depuis plus de 15 ans les Chicken McNuggets et les patties de poulet à Sargans.

Collaboration avec Ospelt pour améliorer le bien-être animal

«Grâce à l’initiative et à l’engagement de McDonald’s, nous avons pu lancer ce projet pilote en France», souligne Olivier Enderli de la société Ospelt. «Dès mars 2013, donc quelques mois après le lancement, des produits à base de poulets, élevés en Bretagne selon les normes suisses, ont pu ainsi être livrés dans les restaurants. Fin 2013, tout le blanc de poulet des Chicken McNuggets provenait de ces exploitations, ce qui correspondait à l’époque à environ 45% du besoin total en viande de poulet de McDonald’s Suisse. «Nous avons poursuivi le développement de cette initiative avec Ospelt et l’avons mise en œuvre également dans des exploitations hongroises. En 2016, 97% des 1 600 tonnes de notre viande de poulet respectaient les normes strictes suisses de protection des animaux», ajoute Rainer Rufer. Les 99% seront vraisemblablement atteints fin 2017.

Elevage conforme aux normes suisses de protection des animaux

Les exploitations de poulets de Bretagne et de Hongrie doivent respecter les normes suivantes pour McDonald’s Suisse:

  • élevage au sol avec litière dans le poulailler
  • lumière naturelle dans le poulailler
  • période d’obscurité de huit heures par jour
  • densité d’occupation de 30 kilos au maximum par mètre carré
  • anesthésie des animaux au CO2
  • contrôles du respect des normes par des tiers

Pas d’utilisation préventive d’antibiotiques

McDonald’s Suisse interdit depuis toujours l’utilisation d’antibiotiques ou d’hormones visant à stimuler les performances pendant la phase d’élevage. Les antibiotiques utilisés en cas de maladie des animaux sont autorisés par la loi et sont utilisés par les fournisseurs pour le traitement des animaux malades. Depuis 2001, McDonald’s Suisse collabore avec ses fournisseurs de poulet en vue d’une réduction constante du recours aux antibiotiques.

Développement constant pour améliorer le bien-être animal

«Le développement, l’innovation et la prise en compte des souhaits de nos hôtes font partie de notre ADN», explique Rainer Rufer. «Et pour cette raison, nous continuerons à soutenir nos projets de bien-être animal.» McDonald’s Suisse envisage de créer un environnement naturel dans les poulaillers afin de permettre aux animaux de vivre selon leurs instincts naturels en pouvant gratter et retourner le sol, par exemple.

 

Vous obtiendrez plus d’informations auprès de:
McDonald’s Suisse
Deborah Murith, Corporate Relations Manager
Tél. 021 631 12 30, e-mail deborah.murith@ch.mcd.com
mediakit.mcdonalds.ch, Twitter: @McDSchweiz


Communiqué 26102017