AppleApple DeutschlandAppleApple FrançaisAppleApple ItalianoCeleriacCeleriac IconCloseClose IconCrustaneansCrustaneans IconDownDown IconEggsEggs IconFacebookFacebook IconFishFish IconGlutenGluten IconGoogle PlayGoogle Play DeutschlandGoogle PlayGoogle Play FrançaisGoogle PlayGoogle Play ItalianoInstagramInstagram IconLactoseLactose IconLinkLink IconLoginLogin IconLookLook IconLoveLove IconLupinesLupines IconMcDonaldsMcDonalds IconMenuMenu IconMolluscsMolluscs IconMustardMustard IconNutsNuts IconPDFPDF IconPDFPeanutsPeanuts IconPinterestPinterest IconRouteRoute IconSearchSearch IconSesameSesame IconSnapchatSnapchat IconSoyaSoya IconStoreStore IconSulphiteSulphite IconTagTag IconTumblrTumblr IconTwitterTwitter IconYouTubeYouTube Icon

70 000 heures de bénévolat pour des rondes de nettoyage

McDonald’s s’engage pour des rues propres

Lorsque les températures se font plus clémentes, les gens ont envie de sortir – et les déchets s’accumulent sur les places et dans les rues. En tant que première enseigne de restaurants de Suisse, McDonald’s est pleinement consciente de la responsabilité qui lui incombe et profite de sa taille pour s’engager contre le phénomène de société qu’est le littering. L’entreprise de restauration s’engage à maintenir les rues et les places propres, en installant des poubelles supplémentaires et en effectuant des rondes de nettoyage volontaires, mais aussi en motivant ses hôtes à éliminer correctement les emballages usagés.

«Les déchets qui traînent nous dérangent aussi. C’est pourquoi, cela fait longtemps que nous prenons très au sérieux le thème du littering et recherchons constamment des solutions à ce problème de société», explique Heinz Hänni, responsable de l’environnement chez McDonald’s Suisse. «Nos mesures vont dans deux directions: d’une part essayer d’éviter le littering, d’autre part ramasser les déchets.»

Emballages fabriqués avec des matériaux renouvelables

D’ici 2025, McDonald’s veut employer exclusivement des emballages provenant de sources renouvelables, recyclées ou certifiées et ce, dans le monde entier. En Suisse, pour ses emballages de hamburgers, l’entreprise de restauration utilise aujourd’hui environ 90% de matières premières renouvelables, telles que papier et carton. Le papier et le carton sont intégralement issus de matériau recyclé ou certifié FSC ou PEFC.

Poubelles supplémentaires, rondes de nettoyage

En collaboration avec l’IG DHS (Communauté d’intérêts du commerce de détail suisse) et l’IGSU (Communauté d’intérêts monde propre), McDonald’s a lancé en 2014 une grande étude sur le thème du littering, laquelle a réuni plus de 15 000 participants et avait pour but d’étudier l’efficacité de diverses mesures de lutte contre le littering. Fort de ces constats, McDonald’s a depuis mis en œuvre des mesures pour prévenir le littering: les restaurants McDonald’s installent volontairement des poubelles supplémentaires, et leurs employés effectuent des rondes de nettoyage quotidiennes autour des quelque 170 restaurants. Ils ramassent les déchets qui traînent pour qu’ils puissent être éliminés dans les règles, même d’ailleurs s’ils ne proviennent pas de chez McDonald’s. L’an dernier, McDonald’s a consacré 70 000 heures de bénévolat à l’amélioration de la qualité de vie, en nettoyant les routes et les espaces verts. Le programme en cinq points comprend également l’information à la clientèle, la collaboration avec les autorités et les organisations, ainsi que la réduction des matériaux d’emballage.

Notre propre système de recyclage depuis 28 ans

«Conformément à notre stratégie en matière de déchets – éviter, réduire et recycler – nous avons été l’une des premières entreprises de restauration à introduire notre propre système de recyclage en 1991», explique Heinz Hänni. Aujourd’hui, McDonald’s Suisse recycle environ 28% de ses déchets. A titre d’exemple, le biogaz est produit à partir de déchets organiques de cuisine et le biodiesel est obtenu à partir d’huile de friture usagée. Les deux carburants sont utilisés pour transporter les ingrédients des Big Mac & Cie. Des stations de recyclage pour le PET et des points de collecte pour les boissons restantes et les glaçons sont également disponibles dans les restaurants. Grâce à ces points de collecte, les déchets restent secs et peuvent être éliminés dans l’incinérateur en consommant moins d’énergie.